Conception
04 août 2023

Make or Buy : comment concevoir son produit innovant ?

Make or buy, le dilemme de toute entreprise… Entre internalisation et externalisation de la conception d’un produit innovant, comment faire le meilleur choix pour votre entreprise ? Comment appréhender cette décision stratégique qui aura un impact significatif sur votre rentabilité

Make or buy, le dilemme de toute entreprise…

Entre internalisation et externalisation de la conception d’un produit innovant, comment faire le meilleur choix pour votre entreprise ?

Comment appréhender cette décision stratégique qui aura un impact significatif sur votre rentabilité et votre efficacité ?

Dans cet article, nous explorerons les avantages et les inconvénients de chaque option pour vous aider à prendre la meilleure décision.

 

Avant de choisir entre Make or Buy : évaluez vos ressources internes


Qu’est-ce que cela signifie ?


Au moment où vous lisez cet article, vous avez certainement une première idée. Ou au contraire, vous vous sentez partagé dans ce choix : internaliser ou externaliser le développement de votre produit. 

Dans tous les cas, un temps d’état des lieux peut vous aider à y voir plus clair et prendre une décision mesurée. 

Le choix du make or buy va engendrer des répercussions sur tous les aspects de votre organisation. 

On vous guide dans cette étape. 

 

L’état des lieux de vos ressources

Vous pouvez commencer par évaluer l’ensemble des ressources et compétences dont vous disposez actuellement. 

Que faut-il évaluer ?

– les ressources financières

– les compétences techniques et les ressources humaines

– la capacité de gestion du projet

Cet état des lieux vous permet de répondre à la première question : aujourd’hui, sommes-nous en capacité d’internaliser la conception de notre solution / produit ? 

Cela vous permettra aussi d’évaluer les ressources manquantes le cas échéant.

 

Prenons des exemples :

Je suis une ETI souhaitant développer une nouvelle plateforme IoT pour compléter mon offre. J’ai les ressources financières et la capacité de gestion de projet, des développeurs mais pas d’expérience dans ce type de plateforme. 

Ou encore, je suis une startup qui vient de faire une levée de fonds pour le développement d’un produit innovant, mais je n’ai pas d’équipe d’ingénieurs en place. 

Ces deux exemples permettent d’affiner la question pour évaluer s’il est, selon ses objectifs, plus rentable de développer les compétences de son équipe (ou de recruter) ou s’il est plus rentable d’externaliser le projet de conception / développement. 

Nous en venons donc très vite au deuxième critère d’analyse qui suit : un choix en fonction des objectifs.

 

Une décision qui varie en fonction de vos objectifs 


Cela peut sembler évident mais nous passons souvent trop vite sur ce point crucial : le choix d’internaliser ou d’externaliser tout ou partie du projet dépend de nos objectifs.

Et ces objectifs sont vraiment, vraiment très variables d’une entreprise à l’autre (parfois même d’une équipe à l’autre). 

Une entreprise qui souhaite se développer rapidement sur un nouveau marché peut avoir besoin de se concentrer sur son cœur de métier ou sur le développement commercial et choisir d’externaliser la production.

Pourquoi ? Pour gagner du temps et des ressources.

L’externalisation peut permettre d’avoir une meilleure maîtrise pour assurer un time to market défini. C’est d’ailleurs l’un des enjeux que nous constatons le plus fréquemment auprès des clients que nous accompagnons.

Une entreprise qui a une contrainte de temps et de réussite pour présenter le produit à des investisseurs doit comparer les options qui s’offrent à elle.

Pourquoi ? Pour choisir la meilleure garantie de succès et ce, dans les délais impartis.

 

Une décision influencée par différents facteurs 

Le ROI

La rentabilité doit être calculée et anticipée dès la naissance du projet. C’est même une question centrale dans sa préparation. Un choix de make or buy va donc, lui aussi, être basé sur ce ROI.
Pourquoi ? Parce que peu importe le choix final, il implique forcément des coûts/dépenses importantes.

On vous accompagne à ce sujet dans cette vidéo : Rentabilité d’un projet innovant : quand et comment estimer le retour sur investissement ?

 

La complexité du produit et des technologies

Il est important de faire le point sur les compétences dont on dispose en interne et de bien connaître ses forces et faiblesses.

Si votre innovation est complexe et que vous avez conscience de vos ressources et de vos besoins, alors vous serez en mesure de prendre une décision claire.

Le fait que le produit soit complexe ou bien qu’il nécessite certaines technologies particulières vont donc influencer votre décision finale.

La décision de make or buy va donc aussi dépendre du produit en lui-même.

 

Les contraintes réglementaires associées

Lorsque l’on innove, on s’expose à des spécificités, des normes, de la mise en conformité…

Ce sont des points à considérer dans la prise de décisions. Le développement d’un produit est soumis à des réglementations parfois très strictes concernant la fabrication ou encore la sécurité.

Un prestataire externe compétent possède un avantage : il a l’habitude de concevoir des produits et donc de se soumettre aux nombreuses exigences que cela engendre. Il connaît les étapes à suivre de l’idéation, à la mise sur le marché. Ce qui peut vous éviter des coûts considérables dans le développement de votre projet.

Certains secteurs sont particulièrement impactés par les normes, comme le secteur du dispositif médical.

 

On a d’ailleurs écrit un article sur comment réussir son projet de dispositif médical. 

 

La protection de son innovation

Quand on innove, on cherche à protéger son innovation, c’est tout naturel.

Quand un projet implique de la confidentialité et des connaissances stratégiques propres à l’entreprise, on va chercher à conserver un grand contrôle sur celui-ci.


Mais rassurez-vous, si vous faites appel à un ou plusieurs prestataires externes, il existe des accords permettant de protéger votre innovation et préserver votre avantage concurrentiel d’une fuite.

Par exemple chez Rtone, le niveau de confidentialité fait partie des discussions préalables avec nos clients. Nous signons un NDA (accord de non divulgation) et intégrons des précautions sur toute la phase du projet.

 

Étudions différents cas d’entreprises  

Le cas d’une startup

Prenons le cas d’une startup qui souhaite développer un nouveau produit.

La conception d’un produit innovant requiert des investissements importants en termes de R&D, de technologies, d’équipement, d’expertise et donc de ressources.

Il faut bénéficier de ressources financières capables de supporter le poids des investissements.

Mais allons encore plus loin.

Concevoir un produit, surtout un produit complexe et connecté, requiert de multiples compétences : mécanique, hardware, firmware, cloud, peut être aussi mobile.

Sans compter toute la partie coordination du projet : gestion de projet et la capacité à préparer l’industrialisation du produit (oui, on se projette au-delà du prototype). 


Imaginez devoir trouver, évaluer et intégrer tous ces profils; les fédérer au quotidien autour du projet. En plus de tout ce que vous avez à penser à côté dont l’enjeu principal : préparer la commercialisation du produit.

Cela ne devrait pas être un frein pour vous et ne doit pas vous empêcher de vous lancer dans un projet.

C’est exactement le raisonnement qu’a eu Alexis Richard de Montvel lorsqu’il s’est adressé à Rtone pour externaliser la conception de son barbecue haut de gamme connecté.

Il en parle davantage dans ce podcast 

 

make or buy montvel


Le cas d’un grand groupe


Un autre exemple avec le cas d’un grand groupe. A priori, un grand groupe possède potentiellement plus de ressources nécessaires au développement de son projet. Si toutefois elle souhaite développer un nouveau produit qui implique plusieurs nouvelles compétences, recruter ne sera peut être pas le plus rentable / judicieux.

Le choix d’externaliser tout ou une partie d’un projet peut s’avérer judicieux pour
– tester une nouvelle technologie non maîtrisée en interne
– pour garder les équipes concentrées sur leur cœur de métier
– pour accélérer le développement.

Et oui, aujourd’hui de nombreuses multinationales continuent d’externaliser pour le bien de leurs entreprises, parce que c’est une décision économiquement stratégique, et c’est ok ! 

 

Pour résumer, le développement d’un produit ou d’une solution innovante demande beaucoup de compétences et spécialités différentes.

– Rassembler une équipe interne risque donc d’être très coûteux (et très long) et constitue une grosse problématique au niveau de la gestion du projet.
Mon équipe est-elle compétente et disponible pour ce projet ?
Ai-je besoin de recruter ?
Faut-il former mes équipes ?
Qu’est-ce que cela engendre sur mon budget ?

– Faire appel à différentes compétences externes implique aussi une approche différente sur les aspects et axes de ce projet.
À qui puis-je faire appel ?
Comment conserver le contrôle sur mon projet ?

Mais pas de panique, des solutions existent !

On vous guide aujourd’hui pour mieux comprendre les différentes stratégies adoptables !

 

Externaliser un projet innovant (BUY)


Externaliser c’est recourir à un ou plusieurs prestataires pour se procurer une ou plusieurs ressources.

On nomme souvent cette pratique la sous-traitance car l’entreprise porteuse du projet va venir déléguer son activité. La décision d’externalisation est un choix déterminant dans la création de valeur d’une entreprise et implique un engagement important. 

 

Les avantages de l’externalisation :

Dans ce choix, certains avantages ressortent tout particulièrement.

  • réduction des coûts de revient et optimisation du budget : externaliser certaines tâches ou briques peut permettre de réduire les coûts de production
  • coûts d’investissement réduit : externaliser permet de réduire et d’éviter certains gros investissements
  • résolution de la problématique de recrutement : l’externalisation évite les défis du recrutement en faisant appel à des équipes déjà qualifiées
  • Les prestataires externes apportent une expertise pointue améliorant la qualité du produit.
  • possible accélération de la mise sur le marché : en déléguant certaines tâches, le développement du produit peut être plus rapide.
  • flexibilité : l’externalisation offre une grande souplesse pour ajuster l’équipe et les ressources selon les besoins du projet.

Mais comme toute solution il existe aussi des limites qui peuvent, ou non, jouer sur votre prise de décision.

 

Les inconvénients de l’externalisation :

A priori, les risques de l’externalisation pourraient être les suivants 

  • perte d’une certaine “maîtrise” sur le projet : en confiant certaines parties du projet à des prestataires externes, vous pourriez perdre une certaine visibilité et contrôle sur les processus de développement.
  • adaptation à l’entreprise parfois compliqué : les prestataires externes peuvent avoir des méthodes de travail différentes, ce qui peut rendre l’intégration de leurs services à votre entreprise complexe.
  • responsabilité supplémentaire : vous restez responsable du projet dans son ensemble, même si certaines tâches sont externalisées. La coordination et la gestion globale restent donc de votre ressort.
  • problèmes de communication : la distance géographique et les modes de fonctionnement des entreprises peuvent entraîner des problèmes de communication, nuisant à la collaboration efficace entre les parties.
  • dépendance envers le prestataire externe : si vous externalisez des aspects clés du projet, vous pourriez devenir dépendant du prestataire externe pour maintenir le bon fonctionnement de votre produit.
  • risque sur le suivi du projet : la supervision d’un prestataire externe peut être plus complexe, entraînant un risque potentiel pour le suivi et la qualité du projet.


Tout est question de curseur et d’encadrement.

L’externalisation, lorsqu’elle est encadrée et correctement gérée peut vous permettre d’être plus serein sur le développement de votre projet.


Pour pallier les risques de dépendance et perte de maîtrise, il “suffit” de prévoir dès le départ des systèmes de documentation ou de formation/passage de relais des compétences avec vos équipes internes.

Nous, on reste persuadés d’une chose, c’est que, dans le cadre du développement d’un projet innovant,choisir un prestataire qui dispose de toutes les ressources nécessaires au bon déroulement de votre projet, c’est la meilleure solution !

Concevoir un objet connecté est complexe et nécessite une interconnexion permanente entre les expertises intégrées au projet. Les différents métiers doivent être coordonnés et avancer main dans la main.

C’est d’ailleurs le sujet de cette vidéo :La synchronisation des métiers dans l’IoT (un vrai enjeu)

On en a conscience, c’est parfois une chose compliquée à obtenir lorsque plusieurs prestataires externes travaillent sur un même projet mais sur des aspects différents.

On vous partage notre vision des avantages et inconvénients entre le fait de faire intervenir plusieurs prestataires dans un projet ou d’en choisir un unique.

make or buy : one stop shop

Vous l’aurez sans doute compris, on penche clairement sur le choix d’un seul prestataire.

Pourquoi ?

Parce qu’avec tous les projets sur lesquels nous avons pu travailler, on trouve que ce choix facilite la communication dans le projet et surtout l’interconnexion entre les métiers.

Entrons dans les détails.

 

L’intérêt du One-stop-shop dans le cadre d’une externalisation

Vous cherchez un prestataire pour vous accompagner dans la conception d’un projet innovant de conception de produit intelligent. Se posent les question suivantes de :
– qui choisir ?
– sur quels critères se baser ?
– en qui faire confiance ?

Le one-stop-shop est une solution avantageuse.

Un projet d’objet connecté fait appel à de multiples expertises telles que le hardware, le firmware, le software, le cloud…

C’est donc forcément plus “simple” de se tourner vers un prestataire capable de regrouper toutes ces compétences. C’est ce qui peut vous faire gagner du temps et de l’argent.

Chez Rtone, on intègre toutes ces compétences pour justement pouvoir vous accompagner sur chaque étape

Découvrir l'approche Rtone



Un prestataire unique pourra vous apporter une vision d’ensemble du projet, une prise en compte des mêmes critères de performance sur l’ensemble des expertises et aussi une réduction des risques de contretemps et d’allers-retours entre chaque métier..


Et comme nous l’avons dit précédemment, la nécessité d’avoir des métiers coordonnés dans le développement du projet est un facteur à prendre en considération. Le one-stop-shop facilite beaucoup la chose.

Pour vous accompagner dans vos recherches, on vous explique dans cet article l’intérêt du prestataire one-stop-shop !

Mais on l’a dit, externaliser, n’est pas l’unique solution.

 

 

Internaliser son projet (MAKE)

A première vue, c’est le scénario idéal.

On a déjà appréhendé cette solution en première partie de cet article mais revenons plus en détails sur cette approche.

Internaliser son projet et le réaliser de A à Z, c’est une belle performance ! Pas d’appel à un prestataire externe.

Avoir le contrôle total de son projet est un facteur important et qui prend beaucoup de place dans la tête des décisionnaires au moment venu.

Encore faut-il que ce choix représente un bénéfice pour l’entreprise et cela dépend de plusieurs facteurs :
– le type de produit qui va être fabriqué
– les objectifs de développement à court et long terme
– la taille et les ressources de l’entreprise

Pour être plus clair, voici quelques avantages et inconvénients de l’internalisation.

 

Les avantages de l’internalisation

On voit clairement des avantages se dessiner dans ce choix

  • Meilleure maîtrise du processus de fabrication et de production : vous avez un contrôle direct sur toutes les étapes du processus. Cela permet une meilleure gestion, optimisation de la qualité et capacité d’adaptation.
  • Vision complète sur l’ensemble du projet : garder toutes les étapes du projet en interne facilite la coordination des équipes et contribue à une compréhension globale des enjeux du projet.
  • Gestion et contrôle total sur la qualité : vous pouvez mettre en place des normes strictes de contrôle qualité et les appliquer à toutes les étapes du processus de fabrication. Cela permet de garantir des produits finaux conformes aux exigences.
  • Maîtrise de la réputation de son entreprise : garder la production en interne renforce la confiance des clients envers votre entreprise et préserve votre réputation.
  • Éventuel levier de développement : une production interne réussie peut servir de levier pour développer de nouveaux marchés, élargir votre offre de produits et renforcer votre position concurrentielle.
  • Indépendance et protection du savoir-faire, confidentialité : En gardant les processus de fabrication en interne, vous pouvez mieux protéger votre savoir-faire, vos secrets industriels et vos informations confidentielles. 

 

Les inconvénients de l’internalisation

  • Investissements conséquents : la gestion interne nécessite des investissements importants pour constituer et maintenir une équipe qualifiée, des équipements et des installations appropriées.
  • Possession de compétences techniques limitées : les compétences techniques nécessaires pour certains aspects du projet peuvent être limitées en interne, ce qui peut affecter les délais et le budget de votre développement.
  • Coûts de production souvent élevés : les coûts peuvent être plus élevés en raison des investissements initiaux, des coûts de maintenance et de gestion.
  • La gestion interne de la chaîne d’approvisionnement peut être complexe et nécessite une attention particulière pour éviter les retards et les problèmes logistiques.
  • Time to market souvent allongé : le développement interne peut prendre plus de temps, retardant ainsi la mise sur le marché du produit.
  • Risque d’erreur plus élevé : les erreurs internes peuvent avoir des conséquences graves sur le projet et sa viabilité économique.
  • Risques de non conformité : l’ensemble des réglementations et des normes de sécurité sont rigoureuses et demandent une maîtrise parfaite du sujet.


Il est nécessaire de prendre en compte l’ensemble des avantages et inconvénients potentiels avant de décider d’internaliser la production de son produit.

Les avantages sont toujours intéressants et on peut facilement vouloir lancer le GO, mais les inconvénients potentiels, eux, peuvent parfois être redoutables.


Maintenant que vous connaissez les avantages et inconvénients du Make or Buy, vous pensez devoir choisir entre internaliser ou externaliser.

Mais il est encore possible de prendre un autre chemin.

Vous pouvez faire le choix de ne pas en faire…

On s’explique.

 

Combiner internalisation et externalisation


Il ne faut pas voir tout blanc ou tout noir, le gris c’est aussi un bon mélange.


La stratégie Make and Buy est une stratégie elle aussi. Et surtout, elle dépend encore et toujours de l’activité de l’entreprise, de son environnement et de la nature de son projet.

On se permet donc d’insister sur cette nuance.

Vous pouvez décider d’internaliser la fabrication/production de votre projet. Si toutefois vous manquez d’une ressource, il n’est pas obligatoire d’externaliser l’ensemble de votre projet.

 

Un expert peut vous accompagner sur une certaine brique de votre projet.

On peut faire appel à un prestataire pour 

  • une compétence manquante
  • une phase du projet
  • aider à un choix de technologie 
  • réviser un développement en cours à travers un audit … 

D’ailleurs bien souvent c’est le début d’une collaboration (commencer petit pour ensuite voir comment ça se déroule et externaliser davantage le projet).


Vous n’êtes pas obligés d’avancer seul

C’est ce que l’on veut vous faire comprendre.

L’important c’est de pouvoir construire votre projet comme vous le souhaitez. Si vous redoutez l’étape qui consiste à intégrer un acteur externe à votre projet, ce que l’on comprend, vous pouvez trouver de bons compromis.

Si vous vous posez encore quelques questions : le webinar “comment acheter des prestations d’ingénierie” peut vous intéresser.

Voici un extrait : Comment acheter de l’ingénierie ?

 


Alors : Plutôt Make or Buy ?

 

Vous l’aurez compris, la décision de concevoir ou externaliser la production de son produit innovant est une décision stratégique importante.

Les avantages et inconvénients de chaque approche doivent être soigneusement considérés et ce, en fonction des ressources de votre entreprise.

Internaliser pourra vous offrir un meilleur contrôle sur la qualité, la confidentialité, mais sera plus coûteux et risqué.

Externaliser permet d’accéder à de nouvelles expertises, offre une plus grande flexibilité mais demande un travail de gestion de projet important et un choix de partenaire réfléchi.

Combiner les deux permet d’avancer un projet sans forcément devoir prendre la décision du “tout ou rien”. C’est une question de nuance.

L’important, c’est de faire un choix en accord avec vos enjeux et vos objectifs.

 


Nous y sommes, le dilemme du Make or Buy n’a désormais plus aucun secret pour vous.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les possibilités d’externalisation et sur les différents contrats existants, contactez-nous !

téléchargez gratuitement notre guide de l’acheteur IoT

Contactez-nous !

 

Un peu de lecture

Des articles, des podcasts, des webinars… et surtout des conseils pratiques ! En bref, une collection de ressources pour mener à bien votre projet.

Start-ups cette offre est pour vous ! Bénéficiez d'un accompagnement intensif de 2 à 4 semaines à prix coûtant ⭐