Tech
01 août 2023

Tout savoir sur les mises à jour OTA des systèmes embarqués

Vous avez créé un objet connecté, mais pour qu’il reste à la pointe de l’innovation, il faut penser à une chose essentielle : la mise à jour OTA (Over-The-Air).  Souvent mise au second plan et parfois traitée vers la fin

Vous avez créé un objet connecté, mais pour qu’il reste à la pointe de l’innovation, il faut penser à une chose essentielle : la mise à jour OTA (Over-The-Air). 

Souvent mise au second plan et parfois traitée vers la fin du projet, cette étape est pourtant essentielle.

Maintenant, vous vous demandez peut-être : « Qu’est-ce que la mise à jour OTA et pourquoi est-elle si importante ? » 

En un mot, imaginez-la comme le « soleil » qui nourrit votre objet connecté, lui apportant de nouvelles fonctionnalités, des améliorations de performance et des correctifs de sécurité vitaux.

Dans cet article, nous allons nous plonger dans les détails des mises à jour OTA des objets connectés avec des exemples concrets. Nous allons vous montrer comment penser de manière stratégique à la mise à jour de votre objet connecté, les erreurs courantes à éviter.

Qu’est ce qu’une mise à jour OTA ?

Les mises à jour à distance sont déjà bien présentes dans notre quotidien. 

Vous voyez, quand parfois vous recevez une notification sur votre téléphone “Une mise à jour disponible ! Mettez-vous à jour maintenant ?”. Vous cliquez sur “Oui”, et hop, sans même bouger le petit doigt, votre appareil se transforme avec de nouvelles fonctionnalités et des performances optimisées. 

Et bien, c’est ce qu’on appelle une mise à jour OTA ! 

La mise à jour à distance, aussi appelée mise à jour OTA, s’applique également aux objets connectés. 

La mise à jour OTA est un processus qui permet de mettre à jour le logiciel embarqué d’un appareil sans avoir besoin de le connecter physiquement à un ordinateur. 

Cela signifie que votre produit peut bénéficier d’améliorations, de corrections de bugs ou de nouvelles fonctionnalités sans que vous n’ayez à intervenir directement. 

Pratique, n’est-ce pas ?

Mais alors comment cela fonctionne-t-il ? 

La mise à jour OTA repose sur une connexion sans fil permettant à un objet connecté de communiquer avec un serveur distant pour être au courant de la disponibilité d’une nouvelle version de son logiciel. 

Lorsqu’une nouvelle mise à jour est disponible, l’appareil peut alors télécharger le nouveau logiciel, le vérifier et l’installer. 

La phase d’installation peut des fois nécessiter l’intervention de l’utilisateur, mais dans la plupart des cas, cela se fait de manière automatique. 

Ce processus pratique et automatisé garantit une expérience fluide et sécurisée pour les utilisateurs finaux, tout en offrant aux fabricants et développeurs un moyen efficace de mettre à jour et améliorer leurs produits sans rappel matériel coûteux.

 

Les bénéfices de la mise à jour à distance OTA 

Vous l’aurez compris, la mise à jour à distance comporte de nombreux bénéfices. Explorons lesquels sont-ils.

 

Correction des vulnérabilités de sécurité

Elle permet en effet d’envoyer des correctifs de sécurité en temps réel à vos produits. Afin d’ainsi protéger les données sensibles de vos utilisateurs et d’éviter les mauvaises surprises liées aux cyberattaques.

Autrement dit, par les mises à jour, on corrige les failles éventuelles pour faire « barrage » contre les cyberattaques.

Et on le sait, le risque principal est pour les données des utilisateurs.
Par les mises à jour, on améliore donc une protection renforcée et continue des données des utilisateurs.

 

Adaptation aux normes et aux évolutions technologiques

Le monde de la technologie est en perpétuelle évolution et cette évolution est rapide.

Les normes et réglementations sont également soumises à des changements fréquents. Votre produit se doit de rester conforme à celles-ci.

La mise à jour OTA permet de faire en sorte que votre produit soit toujours en phase avec les exigences du marché et les standards de l’industrie. Cela vous permet de vous adapter rapidement aux nouveaux protocoles de communication, aux réglementations en vigueur et d’anticiper les tendances à venir.

C’est également un moyen de capitaliser sur les nouvelles technologies et de garder une longueur d’avance sur vos concurrents.

 

Amélioration des fonctionnalités et fidélisation des utilisateurs

On le sait, le nerf de la guerre, c’est l’expérience utilisateur. La mise à jour à distance offre une réactivité hors pair face aux problèmes que peuvent rencontrer vos utilisateurs et permet d’améliorer continuellement votre produit.

Grâce à la mise à jour OTA, vous pouvez enrichir progressivement les fonctionnalités de votre objet connecté et améliorer ses performances, y compris l’autonomie de la batterie, pour offrir une expérience toujours plus satisfaisante.

Les soucis remontés par vos utilisateurs peuvent rapidement être corrigés, cela signifie qu’ils bénéficieront de mises à jour plus fréquentes et de résolutions de problèmes en temps réel, ce qui améliorera considérablement leur satisfaction et leur confiance envers votre produit.

Chaque mise à jour OTA peut apporter des améliorations significatives à l’expérience utilisateur. Vous pouvez, par exemple :

  • Ajouter de nouvelles fonctionnalités : offrir de nouvelles capacités à votre objet connecté, telles que la prise en charge de nouveaux formats de fichiers, l’intégration de nouvelles technologies (comme la reconnaissance vocale ou la réalité augmentée), ou la compatibilité avec des services tiers.
  • Introduire des fonctionnalités de personnalisation : permettre aux utilisateurs de personnaliser certains aspects de leur expérience, tels que les paramètres de préférences ou les thèmes visuels.
  • Améliorer l’interface utilisateur : optimiser l’ergonomie et la convivialité de l’interface graphique, simplifier les étapes de navigation ou encore adopter un design plus attrayant…
  • Optimiser les performances : accroître la réactivité du produit, réduire les temps de chargement, améliorer la stabilité du système…
  • Mettre en œuvre des correctifs de bugs : corriger rapidement les erreurs logicielles ou les problèmes de fonctionnement signalés par les utilisateurs, assurant ainsi un produit plus fiable et performant.

Grâce à cette approche d’amélioration continue, votre objet connecté peut rester compétitif sur le marché, fidéliser les utilisateurs existants, et attirer de nouveaux clients grâce à un produit toujours à la pointe de l’innovation.

 

Réduction des coûts à long terme

La mise à jour OTA peut s’avérer être une véritable potion magique pour réduire les coûts à long terme !

En effet, en résolvant les problèmes au plus tôt, vous évitez qu’ils ne se transforment en véritables catastrophes pour vos produits, et ainsi, vous pouvez faire de réelles économies en support et maintenance.

Cela permet également d’éviter les retours massifs de produits quand le problème deviendra plus grave.

Grâce à ces mises à jour discrètes et rapides, vous économisez des ressources et des coûts associés aux retours massifs.

Les bénéfices de la mise à jour OTA

 

Mettre en place une mise à jour à distance

Avant de se lancer dans l’aventure des mises à jour à distance, il est essentiel que cette fonctionnalité ait été prévue en amont lors de la conception du produit.

Ensuite, plusieurs étapes sont nécessaires pour assurer une mise à jour OTA réussie.

 

1. Trouver le bon moyen de communication

Tout d’abord, il faut choisir comment votre produit va parler au serveur. C’est un peu comme décider du mode de transport pour votre message !

Vous pouvez utiliser des technologies sans fil comme la 4G, 5G, LTE-M, NB-IoT ou le Wi-Fi pour faire transiter les données.

Il est important de tenir compte du débit, c’est-à-dire la vitesse à laquelle les données circulent par rapport à la taille de la mise à jour.

Et bien sûr, il faut aussi penser aux coûts financiers et énergétiques, surtout si votre produit fonctionne sur batterie.

Nous vous recommandons, d’ailleurs, cet article pour vous aider à choisir votre réseau IoT.

Il faut également s’assurer que votre canal de communication soit sécurisé.

Pour cela, utilisez des protocoles de communication sécurisés comme HTTPS, qui chiffrent les échanges pour empêcher toute interception malveillante.

On veut éviter que des espions accèdent aux informations confidentielles de votre produit.

Maintenant, que le mode de transport est choisi et sécurisé, passons aux étapes de la mise à jour :

 

2. Le « build » du firmware et sa signature

Afin de transmettre le logiciel, vous devez le construire. C’est ce qu’on appelle le build du firmware !

Vous devez construire le logiciel embarqué de votre produit, vous lui donnez une version et le signer pour marquer qu’il vient bien de vous et qu’il n’a pas été modifié en cours de route.

Le device se charge, ensuite, de s’assurer que le logiciel vient bien du serveur de build, en vérifiant la signature.

 

3. Les tests du firmware

Votre firmware se doit d’être testé afin de s’assurer que les fonctionnalités existantes de votre produit fonctionnent toujours correctement.

Il faut également vérifier que les nouvelles fonctionnalités ajoutées ou les bugs résolus sont opérationnels.

Puis pour finir, vous devez vous assurer de valider la compatibilité descendante ainsi que l’interopérabilité du produit avec son environnement.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

La compatibilité descendante d’un produit se réfère à sa capacité à fonctionner de manière harmonieuse avec ses anciennes versions ainsi qu’avec les versions antérieures des autres composants avec lesquels il interagit.

En d’autres termes, si l’ancienne version utilise une certaine méthode pour écrire dans une base de données, une fois la mise à jour effectuée, la nouvelle version doit être en mesure de comprendre ce que l’ancienne version a enregistré, tout en préservant le bon fonctionnement global du produit.

Par exemple, la PlayStation 2 de Sony est capable de lire les jeux de la PlayStation 1, ce qui démontre une compatibilité descendante réussie.

Tandis que l’interopérabilité du produit, c’est sa capacité à toujours pouvoir communiquer et interagir avec les autres produits de son environnement.

Prenons l’exemple de l’assistant vocal Alexa d’Amazon : après une mise à jour, celui-ci doit rester compatible avec les produits de son environnement fabriqués par d’autres entreprises.

En d’autres termes, une fois la mise à jour effectuée, il doit pouvoir continuer à communiquer correctement avec les lampes, interrupteurs et volets connectés de cet environnement.

 

4. Déploiement du binaire sur un serveur sécurisé

Une fois que vous avez préparé votre firmware, il est temps de le déployer sur un serveur sécurisé fiable.
Cette étape est cruciale pour garantir l’intégrité et la confidentialité de votre logiciel. Plusieurs plateformes de gestion des mises à jour, telles que Rtower chez Rtone ou AWS Amazon, sont disponibles pour faciliter ce processus.

Ces plateformes jouent un rôle essentiel dans la communication avec les produits et la fourniture des mises à jour appropriées. Voici les étapes clés de cette phase :

  • Vérification de l’identité du produit et garantir que seuls les produits autorisés reçoivent les mises à jour.
  • Recevoir la version courante du produit et vérifier la disponibilité d’une mise à jour. Pour cela, le produit envoie un message au serveur, qui lui se charge de vérifier, selon la version courante du produit et son identité, s’il y a une mise à jour disponible pour lui.
  • Gestion fine du parc afin de cibler les mises à jour en fonction des besoins spécifiques du parc. Vous pouvez ainsi effectuer des mises à jour groupées pour un ensemble de produits partageant des caractéristiques similaires, ou opter pour des mises à jour plus ciblées pour certains produits nécessitant des ajustements particuliers. Puis, au fur et à mesure, vous pouvez élargir le périmètre des mises à jour et inclure davantage de produits.

Utiliser une plateforme de gestion des mises à jour fiable et sécurisée permet de gérer efficacement vos mises à jour et surtout de garantir une communication sécurisée.

 

5. Téléchargement du nouveau logiciel par le produit

Maintenant, votre produit doit télécharger le logiciel. Pour renforcer la sécurité, vous pouvez mettre en place une double authentification : le serveur s’assure qu’il communique avec le bon produit, et le produit vérifie qu’il parle au bon serveur.

Pensez également à utiliser un protocole sécurisé tel que HTTPS afin de chiffrer les échanges. En effet, votre logiciel peut contenir des données confidentielles. Il faut éviter les protocoles non sécurisés ou obsolètes pour éviter tout risque de pirate ou d’interception malveillante.

 

6. Gestion des interruptions de téléchargement et vérification du firmware

Faire face à l’imprévu passe aussi par l’anticipation. En effet, assurer une mise à jour sans accroc, malgré les coupures d’alimentation ou de réseau Internet, est essentiel.

Pour cela, vous devez prévoir un mécanisme pour reprendre le processus là où il s’est arrêté lors de la prochaine tentative.

Une fois, le téléchargement terminé, renforcez votre sécurité en vérifiant soigneusement la signature du firmware et en garantissant l’intégrité du logiciel grâce aux mécanismes de hachage, tels que le sha-256.

Avec ces précautions, vous augmentez considérablement vos chances de réussir vos mises à jour à distance !

 

7. Installation du logiciel et gestion des cas d’échec

Il est essentiel de prendre en compte la partie RGPD, notamment pour les produits grands public. En effet, pendant l’installation, veillez à ne pas forcer la mise à jour sans en avertir les utilisateurs, à moins que les conditions de vente ou d’utilisation du produit n’aient déjà mentionné cette possibilité.

Dans l’autre cas, il est nécessaire d’informer les clients en amont de cette fonctionnalité, par exemple avec une notification le mentionnant.

Quelle que soit la situation, les utilisateurs doivent toujours avoir la possibilité d’accepter ou de refuser les mises à jour pour garantir leur consentement et leur contrôle sur leurs données.

Pour cela :

  • Informez simplement les utilisateurs de la disponibilité de la mise à jour et laissez-les décider de l’installer ou non.
  • Pensez également à les avertir de ne pas interrompre le processus d’installation et de veiller à ce que leur appareil soit chargé ou branché sur secteur. Interrompre le processus peut entraîner des dommages potentiels au produit, en particulier si ce dernier n’est pas conçu pour gérer les interruptions.
  • Prévoyez des solutions de recours en cas d’échec avec, par exemple, un firmware de secours ou offrir la possibilité de revenir à la version précédente.

 

8. Validation et conclusion

Une fois le firmware installé, il faut s’assurer qu’il démarre correctement en mettant en place un système de validation pour déterminer le moment où le firmware peut être considéré comme valide ou invalide.

En cas d’invalidité, il est préférable de revenir à la version précédente si celle-ci ne présente aucun risque de sécurité.

Cependant, dans le cas où la version précédente présente une faille de sécurité, il n’est pas recommandé de la réinstaller.

Dans de tels cas, si le produit dispose d’une version de secours (recovery), il est préférable d’appliquer cette version pour éviter tout risque potentiel.

Avec ces étapes clés, vous êtes désormais prêt à mettre en place des mises à jour à distance OTA sécurisées et efficaces !

Savoir mettre en place des mises à jour, c’est bien, mais on peut aller encore plus loin ! Maintenant, découvrons les bonnes pratiques pour optimiser au mieux ce processus ainsi que sa gestion.

 

Mettre en place mises à jour OTA

 

Les bonnes pratiques pour gérer vos mises à jour à distance OTA

1. Planification stratégique des mises à jour

Nous vous recommandons de définir une stratégie de mise à jour à long terme pour votre produit connecté.

Prévoyez des périodes régulières pour les mises à jour afin de maintenir votre produit à jour et réactif aux besoins changeants de vos utilisateurs.

L’objectif est d’avoir une vision claire des nouvelles fonctionnalités et correctifs que vous souhaitez apporter tout au long de la vie de votre produit.

 

2. Gestion des erreurs et des échecs

Il est essentiel d’anticiper et de prévoir des mécanismes pour gérer les erreurs pouvant survenir pendant le processus de mise à jour.

Proposez des solutions de récupération en cas d’échec de la mise à jour, comme un firmware de secours ou la possibilité de revenir à la version précédente du logiciel.

Assurez-vous également de fournir des messages d’erreur clairs et compréhensibles pour les utilisateurs en cas de problème, afin qu’ils puissent facilement comprendre les actions à entreprendre.

3. Tests et validations approfondis

On ne le dira jamais assez, mais l’étape de test est non-négligeable !

Avant de déployer une mise à jour à distance sur l’ensemble du parc de produits connectés, réalisez des tests approfondis afin de garantir la stabilité et la compatibilité avec les anciennes versions déjà sur le terrain.

Cela passe par des tests en conditions réelles, notamment pour vérifier son bon fonctionnement et l’absence de conflits avec les autres composants du produit.

Vous pouvez également mettre en place des procédures de validation pour vérifier que votre produit fonctionne toujours correctement après la mise à jour.

 

4. Suivi des performances

Une fois que votre produit est à jour, c’est le moment de faire briller ses performances !

Il est essentiel de surveiller attentivement comment votre produit se comporte depuis la mise à jour, mais pas que… Vous pouvez également recueillir les retours d’utilisateurs pour évaluer leur satisfaction ou identifier d’éventuels problèmes.

Cela vous permettra de réagir rapidement en cas de dysfonctionnement et de fournir les correctifs supplémentaires nécessaires.

 

5. Gestion des ressources

Pour garder vos objets connectés au top de leur forme, il est important qu’ils atteignent leur meilleur niveau de performance tout en optimisant leur consommation d’énergie.

Car oui, nous savons à quel point la bande passante et l’énergie de vos produits sont précieuses.

La clé ? Prévoir des options de mise à jour différée pour permettre aux utilisateurs de choisir le moment idéal en fonction de leurs contraintes de réseau ou de batterie.

Avec cette approche, vous évitez des mises à jour inutiles et vous maximisez l’efficacité de la gestion à distance.

 

6. Sécurité renforcée

Dans le monde des objets connectés, la sécurité doit être la priorité numéro 1.

Pour cela, vous devez mettre régulièrement à jour les protocoles de sécurité pour rester à l’abri des nouvelles menaces.

Pour aller plus loin, vous pouvez également proposer des mises à jour chiffrées afin de renforcer la confidentialité des données pendant le processus de mise à jour.

Avec ces boucliers de sécurité sur mesure, vous renforcez considérablement la protection des données de vos utilisateurs.

 

7. Transparence envers les utilisateurs

Il est important de ne jamais laisser vos utilisateurs dans le flou et d’établir une relation de confiance.

Veillez à toujours les informer sur la fréquence des mises à jour et les avantages qu’elles apportent.

Vous pouvez également expliquer clairement les conséquences de ne pas effectuer les mises à jour.

En bref, la mise à jour à distance est un élément essentiel pour maintenir vos objets connectés à jour et leur offrir de nouvelles fonctionnalités, tout en renforçant la sécurité.

Ces bonnes pratiques vous permettent d’assurer une gestion efficace et ainsi de contribuer à la satisfaction des utilisateurs et à la pérennité de vos produits.

 

Bonnes pratiques mises à jour OTA

 

 

Zoom sur le projet Béaba® : Le Babycook Smart® et ses mises à jour OTA

Le projet Babycook Smart® de Béaba® offre aux parents la possibilité de préparer une alimentation saine et adaptée aux besoins spécifiques de leurs bébés.

Chez Rtone, nous avons conçu le robot intelligent connecté Babycook Smart® de A à Z, en respectant les normes du marché.

Une « release » avec des versions de développement différentes a été mise en place pour que les électroniques de pilotage de l’écran, du Wifi et du moteur de recettes puissent collaborer.

Les mises à jour OTA sont cruciales pour que les utilisateurs du Babycook Smart® bénéficient des dernières fonctionnalités, optimisations et correctifs.

L’interaction entre le produit et le serveur se déroule en tâche de fond, une fois une nouvelle mise à jour téléchargée, un système de notification informe les utilisateurs de sa disponibilité.

Grâce aux mises à jour OTA, le Babycook Smart® évolue et s’améliore continuellement, offrant une expérience utilisateur toujours plus complète et sécurisée.

Pour en savoir plus :

Babycook Beaba OTA

 

Pour finir…

Comme nous l’avons vu, la mise à jour OTA est bien plus qu’une simple procédure technique… C’est une nécessité pour maintenir vos objets connectés à la pointe de l’innovation.

Cette étape cruciale doit être réfléchie en amont, la négliger pourrait compromettre la sécurité de vos utilisateurs et risquer de perdre leur confiance.

Grâce à la mise à jour à distance, vous pouvez facilement corriger les vulnérabilités de sécurité en temps réel, vous adapter aux normes et aux évolutions technologiques, améliorer les fonctionnalités pour fidéliser vos utilisateurs, réduire les coûts à long terme et bien plus encore !

Mais les mises à jour OTA ne s’arrêtent pas là !

Les technologies ne cessent d’évoluer et de nouvelles tendances émergentes font leur apparition.

De l’intégration de l’intelligence artificielle pour des mises à jour encore plus personnalisées, à l’utilisation de la 5G pour des téléchargements ultra-rapides, en passant par la sécurité biométrique pour garantir l’authenticité de chaque mise à jour, l’avenir des mises à jour OTA est passionnant et rempli de promesses !

Alors restez informé et n’hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos projets et concevoir ensemble des solutions innovantes ! 💻🌟

 

 

Un peu de lecture

Des articles, des podcasts, des webinars… et surtout des conseils pratiques ! En bref, une collection de ressources pour mener à bien votre projet.

Start-ups cette offre est pour vous ! Bénéficiez d'un accompagnement intensif de 2 à 4 semaines à prix coûtant ⭐