Quels enjeux pour créer une solution Smart City ?

L’idéal de la Smart City – ou ville intelligente – est aujourd’hui possible grâce à l’IoT et aux technologies associées  (réseaux sans fil, objets connectés, data, Cloud) qui sont mis au service de tous les services qu’elle offre (transport, énergie, déchet, sécurité, santé, …). Si elle était considérée il y a encore une décennie comme une utopie, elle est aujourd’hui une réalité dans de nombreuses villes du monde et une ambition pour beaucoup d’autres. De la qualité de l’air à la circulation, en passant par la gestion des énergies et des déchets, la Smart City recouvre l’ensemble du fonctionnement de la ville. Elle nécessite néanmoins une compréhension de ses enjeux pour être gérée efficacement et de manière sécurisée.

 

Quelles sont les applications de l’IoT pour la Smart City ?

 

L’Internet des Objets est donc un composant indispensable de la Smart City pour la récolte de données. Grâce aux capteurs, il est en effet possible d’analyser en temps réel des informations dans le but ensuite d’améliorer le quotidien des habitants. De même qu’ils aident à diminuer les coûts opérationnels et à optimiser certains fonctionnements de la ville. On peut entre autres citer :

 

  • le contrôle et l’optimisation de la consommation d’énergie et d’eau

Il est par exemple possible de diminuer l’intensité de l’éclairage urbain en fonction du passage et donc du besoin, et ainsi de permettre des économies et limiter le gaspillage. Dans les bâtiments, le chauffage se règle en fonction des réels besoins. En été, les stores se déplacent automatiquement pour limiter, voire supprimer, la climatisation. Dans le domaine de l’eau, un système centralisé de maintenance prédictive, tel que Hublo, surveille le débit d’eau potable, détecte les fuites sur le réseau et alerte les agents habilités à intervenir.

 

  • la mesure de la qualité de l’air

Dans ce domaine, la Smart City a instauré des ZFE (Zones à faible émission), où les véhicules polluants ne peuvent plus rouler. Car la règlementation et la technologie peuvent travailler ensemble, notamment pour la gestion des flux de transports. Et de nombreux projets vont aussi en ce sens, comme le “[R] Challenge” porté par la Métropole de Lyon. Cet appel à projets vise à trouver les meilleures solutions pour mesurer le taux de pollution et de transmettre ces données aux citoyens au travers d’une application. Autre initiative, l’application Air to Go qui permet de connaître la qualité de l’air dans son secteur et sur son trajet, de sorte à choisir le moyen de transport adéquat.

 

  • l’amélioration de la circulation

Grâce à la gestion et à l’optimisation des signaux lumineux mises au point par des solutions connectées, les véhicules propres et les tramways roulent au cœur d’une circulation fluide.

 

  • le fonctionnement optimal des services publics

Le fonctionnement global de la ville s’en trouve renforcé, optimisé : le transport, la gestion des déchets, la sécurité, tout comme la culture et les services de santé.

La ville est pour cela dotée de nombreux capteurs qui relèvent des données en temps réel, et d’autres systèmes plus élaborés que l’on peut piloter à distance, capables d’envoyer des commandes et instructions aux différents équipements. Souvent, il s’agit d’équipements historiques auxquels des modules ont été ajoutés afin de les rendre connectés et pilotables.

Vous souhaitez en savoir plus sur Rtone ?

Quelles sont les difficultés dans la mise en place de solutions Smart City ?

 

Tout cela peut sembler simple : un capteur qui récolte des données, un ordinateur qui les traite et qui enclenche des actions. Or, pour qu’une Smart City joue véritablement son rôle, elle doit gérer un très grand nombre de capteurs. Autrement dit, la ville intelligente est un vivier gigantesque de données et d’outils dont le rapatriement et le traitement ne s’improvisent pas. La clé est de savoir agréger toutes les données disponibles. A quels opérateurs les rendre disponibles ? Y a-t-il des données que l’on veut pouvoir analyser ensemble ? La plateforme de suivi ou Cloud est l’élément central pour faire vivre ces données. Les difficultés des collectivités et des entreprises, qui travaillent à la réussite de ces solutions, se trouvent à la fois dans l’utilisation des outils et dans ces problématiques plus délicates de mise en forme de ces données afin de les rendre faciles à interpréter. Voici un aperçu des enjeux dans la conception d’une solution Smart City :

 

La problématique technique physique

 

La première problématique va se trouver sur le terrain. Souvent, les systèmes à connecter sont des équipements historiques en place depuis des années. Encore faut-il que la connexion avec l’équipement existant soit possible. De telle sorte que les ingénieurs sont régulièrement confrontés à des systèmes informatiques historiques, des protocoles particuliers et non conçus pour l’IoT. Pour autant, il existe toujours des moyens ingénieux pour permettre de rendre ces systèmes interopérables. Le nombre d’équipements à connecter va également entrer en ligne de compte pour l’exploitation et les coûts opérationnels.

 

La difficulté organisationnelle et la facilité de prise en main

 

Mettre en place des solutions de Smart City nécessite ensuite d’intervenir auprès des collectivités et donc d’un nombre important d’intervenants et de parties-prenantes. De la même manière, beaucoup de municipalités veulent pouvoir utiliser la data et l’ouvrir au grand public. Tous ces enjeux doivent donc trouver un terrain d’entente avec différents degrés d’accès et une prise en main rapide et facile de l’outil de gestion.

 

La sécurité des données

 

De la même manière, la Smart City ne peut exister que si la sécurité de ses données est garantie. Mais le risque de piratage est très important : des services internes de la collectivité aux données sensibles des citoyens. Choisir une société qui intègre la sécurité des données dès la conception des objets connectés et du traitement de la data est donc essentiel.

 

L’utilisateur final

 

Le concept de Smart City suppose parfois la mise à disposition d’applications pour les utilisateurs (pour des données que l’on veut rendre disponibles à tous). Chaque citoyen peut ainsi avoir accès aux informations en temps réel sur la circulation, la qualité de l’air, les prévisions météos ultra-précises, etc. La qualité de l’expérience utilisateur est donc un enjeu fondamental qui crédibilise la Smart City.

 

Réussir son projet Smart City : ce qu’il faut savoir

 

Pour une entreprise comme Rtone, l’un des enjeux principaux, lorsqu’il s’agit de démarrer un nouveau projet Smart City, est de connaître et comprendre les équipements existant de ses clients. La collecte d’informations est peut-être déjà en place, ou des éléments existent d’une manière générale. Mais étant donné que les objets en question ne sont pas forcément tous connectés, c’est à nous de le faire. Pour cela, plusieurs questions se posent :

  • Quelles données souhaite-t-on obtenir ?
  • Comment les obtenir, techniquement parlant ?
  • Que voudrait-on exactement avoir comme information pour avancer ?
  • Quelles données pourrait-on y ajouter pour donner plus de valeur au service proposé ?

Pourquoi faire confiance à Rtone sur les enjeux de Smart City ?

 

Particulièrement impliquée dans les enjeux de Smart City, de leur conception à la réalité sur le terrain, Rtone possède des connaissances et une expérience déjà solides, en témoignent ses collaborations avec Lacroix City, Lacroix Sogexi, Parkeon, etc. Nos compétences fonctionnelles et la sécurité de nos process sont un atout majeur pour les enjeux de la Smart City. Car nous le savons, chaque ville est un projet à elle seule et a ses propres spécificités.

 

Conclusion

 

Les projets de Smart City sont bien évidemment complexes puisqu’ils obligent à partir de l’existant pour rendre la ville connectée. Et, par ricochet, de nouvelles problématiques apparaissent. Chaque lot de nouveautés soulève en effet d’autres questions. Mais c’est ce qui rend cette aventure technologique et humaine si passionnante. Foisonnante mais loin d’être encore aboutie, la Smart City n’est finalement qu’aux débuts de ses capacités. Nous agissons donc au quotidien pour nos clients afin d’aller au maximum des compétences fonctionnelles et humaines dont ils sont les premiers acteurs.

Plus encore, et au-delà de la collecte de données et du pilotage, les projets de Smart City sont aussi le terreau fertile de nouveaux métiers qui naissent grâce à ces évolutions. Aujourd’hui se créent de nouveaux postes, notamment dans la gestion de parcs connectés. La Smart City n’est donc plus seulement une idée de la ville idéale, mais la concrétisation d’une ville adaptée à chacun.

X