Quel futur pour les objets connectés grand public ?

Toute nouvelle technologie emporte avec elle la promesse de création de nouvelles solutions pour satisfaire un client final dont les besoins latents évoluent en permanence. Les technologies portées par l’IoT vont au delà de cette promesse en ouvrant en plus la voie vers de nouveaux moyens pour capter les flux de valeur dans les chaînes existantes. Le cabinet Gartner nous fait part chaque année de ces tendances avec sa courbe du Hype. On nous dit que les fabricants pourraient même s’adresser directement au consommateur final pour lui vendre des consommables (des accessoires, du service, des abonnements par exemple) et feraient moins appel aux distributeurs.

En résumé, développer une offre IoT serait le saint Graal pour conquérir des clients sur des marchés matures et capter des flux de revenus supplémentaires destinés habituellement à d’autres acteurs de la chaîne (les distributeurs par exemple). Qu’en est-il réellement ?

Le dernier rapport de prospective du Pipame nous fait part des taux d’équipement en objets connectés et des mouvements dans les chaînes de valeur.

Nous ne passerons pas en revue les inévitables produits « gadget » mais force est de constater que la conquête est en marche. Lorsque le produit créé de la valeur pour le client, comme des économies d’énergie dans le cadre d’un thermostat connecté, les taux d’équipement sont deux fois supérieurs aux autres produits connectés.

Pour tous les autres, le taux de pénétration est fonction de la durée de vie moyenne des équipements actuels dans les foyers. La connectivité finira sans doute par devenir un standard.

taux equipement objets connectes

 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur Rtone ?

Notes de Nicolas, notre expert en marketing stratégique :

La création optimale de valeur pour les consommateurs ne peut se faire qu’à la lumière d’une étude globale du service rendu sans quoi les ventes ne dépasseront pas la niche des technophiles. Au-delà du développement d’une nouveauté fonctionnelle, il convient de favoriser le développement du marché par des actions marketing. Ces efforts viendront réduire les freins classiques liés au changement d’habitudes des consommateurs.

Toute friction induite par le nouveau produit sur des usages connus ne sera pas pardonnée par le consommateur. Certaines étapes peuvent être vues comme des freins dans certains cas : difficultés pour appairer un produit intelligent, télécharger une ènieme application sur son portable, …

Quid du partage des revenus dans les chaînes de valeur ? Il est aujourd’hui trop tôt pour dire qui gagnera le matchs entre les acteurs Over the Top et leurs assistants vocaux, les fabricants ou les distributeurs…

X