Qu’est-ce qu’une plateforme IoT ?

Véritable tour de contrôle, une plateforme IoT permet de piloter avec granularité un parc d’objets connectés. Avant de choisir le type de plateforme IoT le plus adapté à vos besoins, il est nécessaire de comprendre comment fonctionne cette infrastructure qui permet de faire le lien entre les appareils et leurs données et les réseaux.

 

À quoi sert une plateforme IoT ?

Dans sa forme la plus simple, une plateforme IoT est l’élément qui centralise les communications des objets connectés. La plateforme IoT peut ainsi être imaginée comme une tour de contrôle qui relie une flotte de milliers d’objets disséminés dans la nature.

 La spécificité des plateformes IoT

Les plateformes IoT sont des solutions cloud capables de s’interfacer avec des équipements communicants.

Une telle plateforme est composée habituellement d’un ensemble de logiciels applicatifs IoT distribués sur un ensemble de serveurs, couplés à des composants préexistants génériques (base de données et routeurs de message). Cet ensemble expose d’une part des interfaces dédiées aux communications avec les objets connectés, et d’autre part des interface graphiques utilisateur (web) et des interface programmatiques (API) dédiée aux systèmes tiers.

 L’enjeu des protocoles de communication

La communication entre objets implique l’utilisation de protocoles. En effet, la spécificité des plateformes IoT réside dans leur capacité à s’interfacer avec des équipements communicants. Il existe ainsi une multitude de protocoles avec des dialogues différents, chacun avec ses propres cas d’usages et contraintes opérationnelles, tels que les protocoles internet MQTT ou HTTP, ou des technologies radio comme LoRa ou Sigfox.

 Une plateforme pour 2 domaines de fonction

Deux grands domaines de fonctions peuvent être remplies par  une plateforme IoT :

 

  • Les fonctions dites “métier” qui sont spécifiques aux cas d’usage finaux de la solution ;
  • Les fonctions techniques, formant une “boîte à outils” pour les gestionnaires de flotte et techniciens, leur permettant de s’assurer du bon fonctionnement de l’ensemble des composants de la solution – des objets connectés jusqu’au cloud – et de piloter à distance la flotte d’équipements connectés.

    Vous souhaitez en savoir plus sur Rtone ?

    Les fonctions métier

    Les fonctions métier sont propres à chaque contexte projet et couvrent des usages et besoins spécifiques, liés à l’exercice d’un métier. Elles sont la raison pour laquelle est mise en place la solution connectée.

    Dans la majorité des cas ces fonctions sont basées sur la collecte et le traitement d’informations mesurées par les équipements déployés sur le terrain: :

    • conditions environnementales (température, humidité, pression, luminosité, qualité de l’air, présence de composés chimiques) ;
    • fonctionnement de machines existantes (ex: vibrations, durée d’usage, usure, consommation sur des outils industriels, sur des véhicules), de réseaux (débits, pression/tension dans des réseaux de distribution de gaz/liquides, d’électricité, etc.) ;
    • mesure d’activité humaine / de trafic (détection de présence, comptage de personnes/de véhicules).

    Ces informations collectées sont alors exploitées en temps réel (par exemple pour détecter avec une faible latence l’occurrence d’une panne et notifier immédiatement des opérateurs) ou à contrario accumulée et traitées en masse pour des analyses plus statistiques (ex: reporting de performances globale d’un système complexe; modélisation de comportement via machine learning/IA).

    Plus rarement, les fonctions métier s’appuient sur l’actionnement à distance de systèmes:

    • ouverture/fermeture de portes,portails etc.
    • pilotage de machines industrielles (cadences, programmes)
    • affichage de messages / notifications à des usagers
    • contrôle de vannes/relais dans des réseaux de distribution.

    Les fonctions techniques d’une plateforme IoT

    En apportant une fonction connectée aux objets, il devient nécessaire de s’assurer du bon fonctionnement de cette nouvelle dimension communicante. Les fonctions techniques vont donc concerner les opérations « de base » communes à toutes les plateformes IoT et propres à la connectivité. Pour pouvoir garantir le bon fonctionnement de la flotte d’équipements, la plateforme IoT doit pouvoir suivre l’état de chaque device pour assurer la remontée de données. Par ailleurs, elle peut également réaliser des opérations nécessaires au bon fonctionnement des objets qui y sont connectés.

    Le rôle technique de la plateforme IoT peut être par exemple :

    • de suivre l’état de communication de chaque équipement pour détecter des comportement anormaux (ex: perte de signal, remontées trop fréquentes, etc.) qui peuvent être l’indicateur d’un problème réseau (perte de couverture, panne opérateur), matériel (défaillance électronique, problème d’alimentation électrique) ou logiciel (bug, mauvaise configuration);
    • de suivre l’évolution des niveaux de batterie pour les objets en autonomie et pouvoir planifier les interventions sur site de remplacement batterie / recharge ;
    • de détecter les tentatives de piratages ;
    • de suivre les consommations en données / resources réseau du parc d’objets pour optimiser les souscriptions aux opérateurs réseau;
    • de réaliser des campagnes de mises à jour logicielles des objets, pour corriger des bugs ou introduire de nouvelles fonctions;
    • de permettre le diagnostic détaillé de l’état voire la prise de contrôle à distance d’un équipement pour aider à expliquer et corriger un comportement anormal;
    • de permettre l’enregistrement de nouveaux équipements s’ajoutant à la flotte existante, et la mise hors service d’équipements actifs.

    L’exemple des fournisseurs d’eau et d’énergie

    Avant l’arrivée des plateformes IoT, GDF était contraint d’envoyer des techniciens sur place pour constater un dysfonctionnement sur le réseau de gaz. Le fait de disposer d’équipements de mesure connectés leur permet désormais de surveiller le réseau de distribution de gaz, à distance. Dans ce cas précis, les fonctions métier concernent : la détection de fuites de gaz à partir des mesures fournies par les capteurs, tandis que le pilotage lié à l’IoT consiste à s’assurer que tous les capteurs sont en bon état de marche.

     

    Un large panel de plateformes IoT

    Le terme de plateforme IoT regroupe un ensemble de solutions techniques variées. En réalité, ce secteur est si nouveau que chaque acteur propose une solution unique, avec une approche qui lui est propre.

    Les spécialistes du hardware

    Les concepteurs d’objets connectés comme les Gateways (ou passerelles) qui les vendent en série ont des approches très orientées hardware. Ils sont peu axés sur les fonctions métier et parfois peu ouverts au hardware concurrent. Il arrive en effet que leurs plateformes IoT ne sachent communiquer qu’avec leurs équipements, ce qui rend leurs fonctions limitées.

    Les opérateurs réseau

    Les acteurs qui viennent des réseaux conçoivent souvent des plateformes IoT utilisant des protocoles de communication spécifiques. Sigfox est un bon exemple : c’est une plateforme qui n’admet pas de communication avec des objets utilisant d’autres protocoles.

    Les grands acteurs du Cloud et de l’hébergement

    Les infrastructures telles qu’Amazon Web Services, Microsoft Azure, Samsung Artik, Google Cloud Platform, IBM Watson IoT ou encore OVH ont l’avantage de ne pas être rattachées à un réseau ou un matériel particulier. Ils ont donc tout intérêt à choisir des protocoles relativement ouverts ou standards pour toucher le maximum de clients. Ce sont les acteurs les plus présents et aussi les plus influents : en réalisant des partenariats avec les fabricants d’équipement hardware, ils se rendent indispensables. En effet, même si on ne choisit pas leur plateforme IoT, il arrive bien souvent que la solution choisie se retrouve installée chez ces cloud provider, qui ont par ailleurs, tendance à tirer les prix vers le bas.

    Les spécialistes métier

    Comme leur nom l’indique, ces acteurs proposent des solutions adaptées à un métier en particulier. Par exemple, les entreprises spécialisées dans la gestion technique de bâtiments savent aussi bien gérer les systèmes de climatisation que de chauffage et d’éclairage. Avec l’essor de l’IoT, leurs plateformes de gestion se sont naturellement transformées en plateforme IoT. Il en existe dans de nombreux domaines : l’agriculture, la logistique, la chaîne du froid, la santé, etc.

    Les intégrateurs comme Rtone

    Enfin, des acteurs tels que Rtone, ou d’autres intégrateurs, savent développer des solutions spécifiques sur mesure. La plateforme IoT est alors architecturée sur la base de vos besoins métiers tout en bénéficiant de la réutilisation de principes ou modules éprouvés sur les projets précédents.

    L’approche Rtone a pour avantages :

    • de ne pas se limiter à un device spécifique – nous menons des intégrations avec des équipements existant aussi bien qu’avec des hardware sur-mesure conçus spécifiquement pour votre projet ;
    • d’être ouvert à toute technologie réseau ou radio ;
    • de s’adapter totalement à votre domaine métier et vos contraintes propres.

     Les solutions de plateforme IoT proposées sur le marché recouvrent des réalités très différentes et ne s’adapteront pas à tous les projets. Pour y voir clair dans toutes ces offres, appuyez-vous sur l’expertise d’un développeur de solutions connectées comme Rtone.

    X