Privilégiez la maintenance préventive avec l’IIoT avant d’investir dans une solution de maintenance prévisionnelle

par Nicolas Duvernay, Business Shaper

En pleine transition numérique, le monde industriel n’en finit plus de s’enthousiasmer des promesses de la maintenance prévisionnelle et de l’IIoT. Et c’est bien normal : quel industriel ne souhaite pas réduire les temps d’arrêt imprévus et maximiser l’efficacité de son outil de production ? Mais avant d’envisager des solutions de maintenance prévisionnelle et d’IA, Rtone vous conseille d’investir dans la maintenance préventive. Explications.

 

La maintenance, un enjeu essentiel dans la construction d’une stratégie de services

La disponibilité des outils de production au sein de l’industrie est au cœur des préoccupations. Sur une chaîne de production, la défaillance d’un maillon a priori anodin peut, en effet, avoir de graves conséquences.

Le cauchemar des industriels : l’arrêt de production imprévu !

Les pannes peuvent provoquer de lourdes conséquences sur la chaîne de production. Le temps d’interruption de la supply chain par un parc de robots en panne entraîne l’arrêt complet de la production et des retards de livraison. Miser sur la maintenance doit être une priorité pour les industriels qui souhaitent éviter les sanctions financières.

 

Un taux de rendement synthétique (TRS) de 100 %, est-ce possible ?

Le Taux de rendement synthétique correspond au taux d’utilisation des machines. Cet indicateur, très utilisée en entreprise, mesure la performance des machines par rapport à trois composantes : le taux de disponibilité, le taux de performance et le taux de qualité.

Les technologies liées à l’IoT sont aujourd’hui les briques qui permettront demain de garantir ce TRS à travers la maintenance prévisionnelle.

Vous souhaitez en savoir plus sur Rtone ?

Les différents modèles de maintenance

Avant de parler de stratégie de maintenance, il est important de distinguer les différents modèles de maintenance définis par la norme européenne NF EN 13 306 X60-319.

L’IoT et la maintenance corrective

Elle concerne les opérations de maintenance qui sont effectuées après détection d’une défaillance. Ces opérations sont destinées à remettre la machine en état, même de façon provisoire. La maintenance corrective présente l’avantage d’utiliser au maximum l’outil de production en évitant toute planification. Néanmoins, l’absence de planification signifie également une absence de prévision, ce qui se traduit par des pannes pouvant survenir à tout moment. Dans certains cas, ces pannes peuvent être fatales à l’équipement ou entraîner des coûts d’entretien plus importants. Ce type de maintenance revient donc à considérer plus ou moins l’outil de production comme un consommable, elle est à éviter dans le cas de machines coûteuses.

L’IoT permet aujourd’hui d’alerter rapidement les responsables d’opération notamment au travers de messages d’alertes envoyés sur leur interface utilisateurs (ordinateur, smartphone, tablette,…).

Par ailleurs, une stratégie de maintenance corrective, lorsqu’elle est généralisée, signifie que l’on traite les conséquences de manière non maîtrisée, sans jamais s’attaquer aux véritables causes des problèmes. Sur le long terme, la maintenance corrective est un gouffre financier.

La maintenance préventive ou réactive

Une opération de maintenance réalisée avant de détecter la défaillance d’une entité est appelée la maintenance préventive. Il existe plusieurs types de maintenance préventive : d’une part la maintenance systématique, exécutée à des intervalles de temps préétablis ou d’après un nombre défini d’unités d’usage, sans contrôle préalable de l’état du bien. D’autre part, la maintenance conditionnelle intervient lorsqu’il existe des indices sur l’état du matériel qui permet d’anticiper sa maintenance.

L’exemple de maintenance réactive Rbee Solar de Rtone :

La solution de monitoring Rbee Solar concerne l’installation de panneaux photovoltaïques. Elle permet aux installateurs de contrôler à distance le fonctionnement des systèmes photovoltaïques. RbeeSolar mesure ainsi la production de la centrale photovoltaïque et effectue un croisement des résultats avec les données météorologiques. RbeeSolar fournit donc les informations nécessaires à l’optimisation de l’appareil de production, ce qui augmente le taux de rendement synthétique.

La maintenance prévisionnelle

Si la conduite d’analyses périodiques permet de surveiller l’état du matériel, on parle de maintenance prévisionnelle. Le terme de maintenance prédictive, couramment employé, est donc un abus de langage, car la maintenance est basée sur des faits, pas sur des prédictions.

Les promesses de la maintenance prévisionnelle

Grâce aux objets connectés, la maintenance prévisionnelle donne une vision globale de l’état de santé de l’appareil. Ce type de suivi permet d’analyser précisément les données enregistrées par les capteurs connectés aux machines. Il devient ainsi possible de contrôler la performance de l’équipement en temps réel de manière à anticiper et prédire les pannes.

Les challenges liés à la maintenance prévisionnelle :

Les paramètres influenceurs sont endogènes et exogènes. Ils demandent une démarche expérimentale pour être identifiés. Devons-nous prendre en compte la température , l’humidité, le nb de vibrations… Le traitement des différentes données doit être proche du temps réel.

Ce type de maintenance est bien plus complexe de mettre en place qu’une stratégie de maintenance préventive :

  • Il faut intégrer un temps de mise en œuvre important ;
  • Elle implique de nombreux changements organisationnels : gérer de nouveaux équipements, maîtriser de nouvelles technologies, former les utilisateurs aux nouveaux protocoles d’adoption, … etc. ;
  • Il faut adopter une politique de collecte et d’analyse de données ;
  • Les coûts d’une telle infrastructure sont élevés (capteurs, systèmes , etc.).

 

Avant de penser maintenance prévisionnelle, misez sur la maintenance préventive ou réactive

Pour bénéficier des promesses de la maintenance prévisionnelles, une approche plus poussée dans la définition des données à traquer doit être menée en amont. Rtone préconise donc de miser sur les moyens de la maintenance préventive, pour des résultats plus rapides.

Les avantages de la maintenance préventive ou réactive

La maintenance préventive ne nécessite pas de disposer d’une foule d’indicateurs. Sa mise en place est plus simple et synonyme de réduction des coûts de maintenance. Elle consiste à disposer de premiers moyens de mesure, agglomérés au sein d’une même plateforme, afin de savoir en un coup d’œil ce qui fonctionne, tout en permettant de lancer des diagnostics associés à des systèmes d’alerte rapides.

La maintenance préventive permet en effet de réaliser des « Quick Wins ». Ainsi, il devient possible d’identifier les anomalies (pannes, défaillances, etc..) et de prévenir les clients au plus vite. Cette réactivité de la maintenance est d’autant plus appréciable qu’elle limite le risque de mécontentement des clients et permet d’anticiper les interventions des techniciens.

Optez pour la maintenance préventive selon Rtone

Développeur de solution connectées maîtrisant l’électronique, l’embarqué et le Cloud, Rtone est en mesure de vous aider dans la mise en place d’une stratégie de maintenance préventive. À travers des projets comme Rbee Solar ou Flowbird, nous proposons ainsi une transition plus sûre et plus rapide vers la connectivité.

La maintenance prévisionnelle est très certainement la maintenance de l’industrie du futur. Cependant, nous conseillons aux industriels qui désirent améliorer rapidement leur stratégie de services, de s’intéresser de près à la maintenance préventive. Rtone propose des dispositifs d’expérimentation de maintenance préventive au travers de l’usage du Cloud Computing, voire de l’Edge Computing. Découvrez un exemple de notre solution proposée à La Grangette.

X