projets-iot-guide-iot

Comment mettre en place des projets IoT ?

Jenny Baur guide-iot

Parce qu’ils peuvent s’avérer complexes et coûteux à mettre en œuvre, les projets IoT reposent sur des étapes précises allant de la conception et réalisation d’un prototype jusqu’à la production en masse de ces objets connectés. En nous appuyant sur notre expertise et sur les projets déjà réalisés, nous vous donnons 5 clés pour réussir la conception d’un projet IoT.

Les étapes clés d’une solution IoT

Étape 1 : la validation d’un projet IoT

Aujourd’hui, les solutions IoT peuvent concerner tous les secteurs d’activité (santé, logistique, énergie, etc.). La maturité et l’expertise acquises lors des différents projets IoT que nous avons réalisés nous ont permis de vite apprécier la viabilité d’un projet IoT. C’est la raison pour laquelle il faut s’assurer dans un premier temps que les porteurs de projet proposent une solution nouvelle, en rupture avec ce qui existe déjà sur le marché, et dont le besoin a déjà été confirmé. La solution doit permettre aux porteurs de projet de créer de la valeur et de se différencier de leurs concurrents afin de gagner des parts de marché ou d’asseoir leur expertise. Par ailleurs, les porteurs de projets doivent également veiller à définir en amont les usages des objets connectés tout en menant une analyse du besoin et du marché, pour mieux définir les fonctionnalités essentielles au produit.

Étape 2 : la préparation au lancement d’un projet IoT : le cahier des charges

C’est le rôle joué par l’expert IoT qui va accompagner le porteur de projet dans la définition des principales fonctions de l’objet connecté ou de la solution connectée. Les différentes fonctions vont être classées par ordre de priorité. L’effort à fournir par les experts IoT, le coût que va engendrer chaque fonction, les délais moyens de réalisation du projet (ces délais varient en fonction de plusieurs paramètres tels que la disponibilité de certains composants, l’ajout de modules ou de fonctionnalités supplémentaires afin d’améliorer le produit IoT) et les ressources allouées (technique, coût, délai, effort, etc.) vont ensuite être analysés afin d’étudier la faisabilité du projet et faire en sorte que cela corresponde au mieux à la solution imaginée par le client. L’objectif est de permettre à l’entreprise de profiter d’une solution répondant à toutes ses problématiques métier.

Étape 3 : la conception du projet IoT : le prototype

Sur un plan opérationnel, la réalisation d’un prototype est considérée comme la première étape d’un projet IoT. Cette étape permet à l’entreprise de tester et valider l’idée en interne, en s’appuyant sur une première version concrète et matérielle de l’objet connecté, mais aussi d’identifier en amont toutes les problématiques techniques de la future solution IoT portant sur les parties électroniques et mécaniques. Les équipes mobilisées dans ce projet sont ensuite plus à même d’apporter les correctifs nécessaires avant de passer aux étapes suivantes.

Chez Rtone, une fois nos équipes parvenues à la réalisation d’un prototype acceptable en termes de fonctionnalités et d’usages, plusieurs itérations vont être effectuées pour parvenir à une solution adéquate. Les équipes pourront ensuite passer à l’étape de production en petites, moyennes ou grandes séries. Cela signifie que nous nous assurons que l’objet soit fabricable en quantités importantes.

La conception ne concerne pas uniquement la partie physique et matérielle de l’objet. La conception logicielle de la plateforme et/ou de l’application mobile s’effectue en parallèle, en fonction des données que l’on va formaliser au sein de graphiques et que l’on va faire apparaître sur le cloud en fonction de plusieurs paramètres (couleur, axes, emplacement des données, etc.). L’idée sera également d’affiner au mieux les premières versions pour arriver au résultat souhaité.

Étape 4 : la sécurisation de l’objet connecté.

L’équipe Rtone va accompagner le porteur de projet dans le processus de sécurisation de la solution connectée. Il s’agira de tester la robustesse du produit, de conseiller voire améliorer la solution. Une équipe dédiée à la sécurité IoT est spécialisée dans ces missions.

Étape 5 : fabrication et production des objets connectés

Dès que les développements aboutissent à une version acceptable à tous points de vue, il est nécessaire d’optimiser au maximum la version obtenue sur un plan matériel : fusionner différents capteurs, vérifier leur disponibilité et la faisabilité pour la production en série. Puis, nous pilotons la production avec des partenaires en France, en Europe ou en Asie, sélectionnés avec soin. Des essais et des tests sont réalisés afin de s’assurer de la fiabilité de la solution. Nous conseillons ensuite les porteurs de projet pour mettre en place des processus de certification et de normalisation de leur solution. Cette responsabilité incombe à chaque porteur de projet et varie en fonction du marché et des modalités d’utilisation de l’objet.

Étape 6 : le déploiement de la solution IoT

Au sein du pôle Cloud, une équipe dédiée se charge du suivi de vos projets dans les phases d’exploitation, d’hébergement cloud, de maintenance, tout en suivant les différentes évolutions souhaitées au fil du temps. Ainsi, les équipes s’assurent du maintien de la solution, de ses bonnes conditions opérationnelles et de son adaptation à un environnement en perpétuel changement.

À la découverte de projets IoT

Notre équipe vous propose un panorama de projets IoT réalisés dans différents secteurs d’activité. Ces solutions répondent à de nombreux enjeux, dont voici quelques exemples :

  • Permettre une communication entre les utilisateurs et les appareils via des plateformes de remontée de données. Parce que les objets connectés sont équipés de capteurs, ils peuvent transmettre des informations relatives à leur état (état de la batterie, état de fonctionnement global). Ils sont également capables, dans le domaine de la santé par exemple, de recueillir les données des patients et de les communiquer automatiquement et à intervalles réguliers à une équipe médicale via une plateforme de suivi.
  • Mettre en place une maintenance prédictive. En effet, les capteurs installés au sein d’un appareil ou d’une machine vont permettre de surveiller en temps réel les performances de tout composant, équipement qui les compose. D’autre part, un schéma de fonctionnement standard va être établi à partir des données recueillies. Ainsi, un dysfonctionnement pourra facilement être détecté En fonction de ce standard, les anomalies pourront facilement être détectées en mettant en place des comparatifs avec le comportement dit « de référence ». Par la suite, les équipes chargées de la maintenance de ces appareils ou machines sont prévenues de toute anomalie afin d’intervenir avant même que la panne n’ait lieu.
  • Optimiser la gestion des stocks et des ressources disponibles. Le manque d’informations est souvent l’un des principaux facteurs entraînant une mauvaise gestion des stocks et une baisse de la productivité de l’entreprise. L’IoT va permettre de mettre en œuvre des solutions de suivi concrètes et efficaces afin de diminuer de manière significative les gaspillages et de contrôler les coûts de fonctionnement. Dans un premier temps, il sera alors possible d’avoir le taux d’occupation du stock et des ressources en temps réel et on pourra ainsi optimiser les espaces. D’autre part, lorsque les solutions IoT sont couplées à du Big Data et de l’intelligence artificielle, elles permettront par exemple d’anticiper les ruptures de stock et de gérer de manière autonome les réapprovisionnements.

Exemples de solutions IoT pilotées par Rtone

Le boîtier intelligent pour travailleurs isolés

La protection des travailleurs isolés est un enjeu majeur pour les entreprises en France. En effet, ces dernières sont soumises aux dispositions du Code du travail qui les obligent à protéger leurs salariés en cas d’accidents survenant dans l’exercice de leur fonction. 

C’est dans ce contexte que la start-up MyAngel a imaginé son Dati (dispositif d’alertes pour travailleurs isolés), conforme avec la réglementation de la protection des travailleurs isolés (PTI) et conçu par Rtone.

Ce dispositif offre une assistance aux entreprises pour la protection de leurs salariés travaillant seuls ou dans des zones non couvertes.

Ce boitier est équipé d’une carte SIM multi opérateurs. Il intègre également la technologie Sigfox, l’un des principaux fournisseurs de services pour l’internet des objets [IoT], qui permet de couvrir les zones blanches GSM afin d’améliorer la prise en charge des travailleurs isolés en situation de détresse.

Afin de géolocaliser le travailleur isolé au moment de l’alerte, le Dati est aussi équipé d’une balise GPS.

Le boîtier permet à la fois d’envoyer des alertes automatiques en cas de détection de chute mais permet aussi au travailleur d’appuyer sur un bouton en cas de besoin d’assistance.

Un système de veille permanente permet au dispositif la détection d’immobilité [aussi appelé système homme mort, grâce à un gyroscope et un accéléromètre], qui permet de déclencher automatiquement l’envoi d’une alerte en cas de situation anormale.

Par exemple, si un travailleur isolé est inconscient, l’alerte est envoyée vers la plateforme d’urgence qui pourra prévenir les secours afin d’intervenir dans les plus brefs délais.

Cependant, et pour vérifier si le travailleur est conscient ou non, le boîtier est équipé d’un micro qui permet d’interagir avec le travailleur et de lever le doute lors d’un appel émis grâce à la carte SIM (comme pour un téléphone portable).

En cas d’urgence, le travailleur isolé peut solliciter la plateforme d’urgence d’un simple geste en appuyant sur un bouton d’alerte. Les coordonnées géographiques leur sera aussitôt transmises et la plateforme d’urgence pourra émettre un appel afin de qualifier l’urgence. Son appel sera pris en charge par des opérateurs professionnels qui assurent la gestion des alertes, la levée de doute et la demande d’intervention des secours.

Une application web pour la gestion de smart City

Selon une étude menée par le cabinet de recherches Navigant Consulting, 75 % de la population mondiale sera citadine en 2050. Une population de plus en plus urbanisée et connectée puisque l’émergence des nouvelles technologies influence le mode de vie des citadins. C’est dans ce contexte qu’émerge le concept de smart city ou « ville intelligente » en français : une ville écologique, connectée et répondant aux enjeux liés au développement urbain. La Smart City repose sur de nombreux piliers dont l’optimisation des ressources d’une ville telles que l’éclairage des villes en fonction des besoins des usagers.

LACROIX City propose des solutions d’aménagement urbain, de signalisation routière, de contrôle du trafic et d’éclairage des villes. L’objectif est de sécuriser et optimiser les flux de personnes et de véhicules en prenant en compte les usages.

Rtone a collaboré avec LACROIX City et a réuni une équipe d’experts pour concevoir et réaliser l’architecture IoT de leur plateforme cloud « LX Connect ».

Cette plateforme est une solution de gestion de l’éclairage public pour les collectivités.

C’est grâce à des coffrets électriques connectés que les données de chaque lampadaire sont transmises à la plateforme, permettant aux municipalités une gestion autonome et un contrôle à distance de la luminosité des lampadaires. Ainsi, l’abaissement des points lumineux est réalisé de manière automatique.

De même, ce système permet à un interrupteur de nuit d’optimiser l’éclairage dit « non critique » tel que les illuminations temporaires, les mises en lumières [bâtiments] et les points lumineux secondaires.

Grâce à son détecteur de mouvement SIR intégré dans les équipements matériels, l’éclairage public est également adapté en fonction du trafic réel des piétons et cyclistes.

Les villes sont ainsi en mesure de réaliser des économies d’énergie significatives et de réduire leur empreinte écologique.

LX Connect intègre également une solution de signalisation routière. En effet, la plateforme est connectée aux panneaux à messages variables [PMV] afin d’alerter en temps réel les automobilistes des conditions de circulation. Parce qu’elle offre une information fiable et instantanée aux usagers, LX Connect permet d’assurer la sécurité des usagers et d’optimiser leurs itinéraires. Les produits connectés de LACROIX City sont installés dans plus de 500 villes dans le monde, dont la ville de Clermont-Ferrand qui concentre à elle seule, 17 000 lampadaires raccordés au système mis en œuvre par LACROIX CITY.

 

Sources :

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-5-etapes-cles-pour-reussir-un-projet-iot-66584.html
https://www.yucatan.fr/sept-etapes-reussir-strategie-iot/
https://www.digora.com/fr/blog/livre-blanc-internet-des-objets-7-etapes-pour-passer-du-projet-au-service-valeur-ajoutee
FRANCOUAL C., BOUILLIÉ J., PARAT-LESBROS S. Pédiatrie en maternité. MedecineScience
Flammarion.Paris : Medecine — Science Flammarion, 2008. 688 pFRANCOUAL C., BOUILLIÉ J., PARAT-LESBROS S. Pédiatrie en maternité. MedecineScience 
FAYOL L., ANDRES V., SIMÉONI U. « Réanimation en salle de naissance : recommandations
2010 ». Mai 2011. Vol. 18, Hors série n° 1, p. 264.